Carnet de route

Doldenhorn 3638 m

Le 08/07/2013 par PHILIPPE CROISSANT

Petit récit du w-e dernier :

Sans doute la course que j’ai faite avec les meilleures conditions : beau temps, regel nocturne, pas de vent. Une course mixte complète – AD- avec un pilier à remonter en escalade et une jolie arête neigeuse propice à la formation de corniches pour finir. En cordée avec Yves, avec toute son expérience et son calme : le partenaire idéal.

Levé : 3h00 du matin – départ 4h00 de nuit avec la frontale : une vire à passer en escalade d’entrée de jeu – un peu dur à froid pour commencer – il faut faire attention car le sol a tendance à se dérober sous les pieds et y a du gaz………. . Puis qques pentes de neige/ glace faciles à 35° à remonter jusqu’à l’altitude 3100m.

Là les difficultés commencent : un pilier à remonter en escalade avec les crampons : pas facile. Heureusement que les Suisses ont mis des câbles fixes car sinon il fallait grimper dans des piles d’assiettes qui ne demandent qu’à s’en aller et sans pouvoir poser des protections, ça voulait corser sérieusement l’affaire !

Après 2 heures d’escalade, nous parvenons sur l’arête neigeuse. Il est 8h00. Spectacle magique ! Le soleil éclaire la montagne , les couleurs sont magnifiques, j’en profite pour sortir mon appareil photo et mitrailler les environs.

Nous nous engageons sur l’arête en veillant bien à rester assez bas sous le fil, histoire de ne pas prendre le risque de se retrouver au dessus d’une corniche. Mais du coup, on se retrouve à cheminer de travers sur une pente qui file à 35° à droite vers l’abime …….pas mon exercice préféré….faudrait que je travaille la souplesse des chevilles. Et en plus, c’est à ce moment là que j’ai un coup de barre. A ce moment, je me dis qu’Yves doit être de se marrrer intérieurement vu que je viens de lui dire que j’allais le tirer un peu s’il était fatigué.

Mais il faut rester concentré, pas question de trop admirer le paysage et de se prendre les crampons dans le pantalon. Petit à petit nous avançons…..

A 10h00, nous arrivons au sommet pile dans les temps du topo .Le spectacle est grandiose. Séance de photo et nous entamons une longue descente de 2500 m qui va durer 4 heures.



Aujourd’hui j’ai mal aux cuisses comme si j’avais fait Embrun mais que c’était beau !







CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE MONTBELIARD
2 RUE ETIENNE OEHMICHEN
25200  MONTBELIARD
Permanences :
Jeudi de 18h30 à 19h30
Activités du club
Agenda