Carnet de route

On gèle et on transpire dans le val d'Arolla

Le 04/03/2018 par Rosselot-Morel Cédric

Le risque d'avalanche étant plus élevé dans l'Oberland que dans le Valais, c'est dans la vallée d'Arolla que Jean-Christophe a décidé de nous emmener poser nos spatules. La météo annonçant un créneau de beau pour dimanche matin, on se disait qu'il y avait moyen d'y faire un sommet. Une incertitude demeurait quand à l'ouverture du refuge, mais le gardien réussit à se faire déposer avec moultes provisions deux jours avant. Le samedi, nous débutons l'approche du refuge sous un ciel gris, qui va vite nous donner de la neige en continu. La trace est raide en forêt, puis nous filons sans trop tarder vers le refuge, afin de nous mettre au chaud... enfin, c'est ce que nous croyions, avant de réaliser que ce vieux refuge encore dans son jus était tout juste chauffé. 5°C dans les dortoirs, 11°C en salle commune, autant vous dire qu'on est resté habillé. Quand aux toilettes, j'aime autant vous dire qu'on a optimisé les passages : quand il faut rechausser, descendre 50m dans le froid et la poudre et remonter tout ça le souffle court, mieux vaut ne pas avoir à se relever la nuit.

Le lendemain, nous nous réveillons avec un bon petit déj, même si certains ont l'estomac dans les chaussettes. Le temps semble clément, nous partons donc, non pas pour la pointe de Vouasson qui est un objectif connu du secteur, mais pour le Mont de l'étoile. Le soleil se lève et il devient clair que le créneau s'élargira pour toute la journée (c'est foehn, avait dit le gardien). Nous suivons les pentes au moins raide. Une dernière pente plus raide et quelques signes inquiétants nous incitent à la prudence. Nous passons cette dernière pente un par un. Cette prudence ne semble pas partagée par nos amis suisses et belges, et pourtant... Le sommet est atteint (nous n'irons pas jusqu'à la pointe, trop long et peu de motivation). Lumière magnifique, beaux points de vue sur le Valais et l'Oberland tout plâtrés de neige, nous en profitons une bonne demi heure avant de commencer notre descente dans la poudre.

Alors que nous pique niquons sur un replat, nous observons de loin un skieur qui s'engage goulument à gauche de notre trace, dans un pente plus raide. Un craquement sinistre retenti et nous voyons une plaque dévaler 50 m sous les skis de l'imprudent. J'en connais un qui vient de griller un joker. Merci donc à jean Christophe de nous avoir incité à la prudence, même si la nivologie n'est pas une science exacte.

Nous continuons notre descente dans une neige peu à peu transformée. Prudence encore dans la descente en sous bois, les obstacles sont nombreux et, la fatigue aidant, on part vite à la faute. Cette belle journée se termine avec le sourire autour d'un verre, et avec les traditionnels embouteillages entre Martigny et Montreux.

Merci à tous les participants pour la bonne humeur et à JC pour l'encadrement et la trace au top.







CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE MONTBELIARD
2 RUE ETIENNE OEHMICHEN
25200  MONTBELIARD
Contactez-nous
Tél. 06 85 14 06 17
Permanences :
Jeudi de 18h30 à 19h30
Activités du club
Agenda