Carnet de route

Ski de randonnée au Wildhorn (24-25/03/2018)

Le 08/03/2019 par Emmanuel GUET

En ce début de printemps nous sommes 8 valeureux aventuriers à partir à l'assaut du Wildhorn, joli sommet des Alpes bernoises qui culmine à 3 248 m.

Le soleil est au rendez-vous mais notre encadrant a failli ne pas y être à temps car il a oublié sa brosse à dents. Il se dit qu'après tout un week-end ski de rando c'est aussi l'occasion de sortir de son confort quotidien.

Deuxième évènement du week-end, Pierre a perdu les piles de l’Arva d’Angéline. 20 mn plus tard, la ferme du coin convertie en épicerie multiservice Suisse et nous voilà prêt pour le départ.

 

Départ au lever du jour d’Iffigenalp (proximité de Lenk) à 1 000 m dans la fraicheur matinale, le temps de s'équiper, mettre les peaux de phoques (comme les trappeurs du grand nord), et on s'élance à la queue leu leu sur le sentier enneigé qui serpente dans la forêt.

On voit passer lentement les sapins puis le paysage s'ouvre sur les sommets arrondis.

La pente devient plus raide, on monte en zig - zag, l'occasion de peaufiner notre technique de conversions ou de tricoter avec les pieds, selon le niveau de chacun et la longueur des skis.

Pic – nic vite fait on grignote en avançant pas le temps de s'arrêter pour ne pas casser le rythme.

Pour rejoindre le refuge on passe un massif l'occasion d'une petite descente c'est déjà ça. Dépeauter – plaisir de la glisse - repeauter et c'est reparti pour la montée.

 

Après plusieurs heures d'efforts car pour faire du ski de rando il faut aimer les grands espaces et être un peu maso aussi pour apprécier de monter pendant des heures pour seulement quelques dizaines de minutes de plaisir de descente en hors-pistes ! Un plaisir très intense, mais des minutes qui passent très vite, surtout pour les bons skieurs... les moins bons se prennent les sapins et font des roulés boulés dans la poudreuse ce qui prolonge d'autant la descente évidemment. Après plusieurs heures d'efforts donc et au total 1 400 m de dénivelé positif, nous arrivons à la Wildhornhütte à 2303m vers 16h.

 

Chacun se trouve une place dans le dortoir et se repose avant de profiter de la soirée bien arrosée, car il faut bien le reconnaitre, les Cafistes (autre nom des membres du Club des Alcooliques Fébriles) de Montbéliard ou d'ailleurs, sont des gens franchement portés sur la boisson qui font du sport d'altitude en journée pour se donner bonne conscience le soir au refuge au moment d'attaquer l'apéro et les bouteilles de rouge par la face nord.

 

Ambiance chaleureuse garantie.

 

Par contre en montagne ce n'est pas le rythme fiesta espagnole et à 21h30 tout le monde est couché, histoire de ne pas rater le concert : nocturne de Chopin en ut dièse mineur interprété librement au gré des ronflements des uns et des autres ... avis aux amateurs de musique de chambre.

Après une bonne nuit plus ou moins réparatrice entrecoupée de nombreux réveils à coup de lampe frontale dans les yeux, on prend un solide petit déj' alors que le jour n'est pas encore levé.

Puis derniers préparatifs, partage de brosse à dents pour certains (enfin après tout cela ne nous regarde pas), et encore le rituel du matin on s'équipe au chaud cette fois avant de repartir à la frontale pour 800 m de montée, et profiter ensuite de plus de 2 000 m descente !! Yala !!

Du pur bonheur, la neige est trop bonne !!

Dimanche en fin d'après - midi nous sommes de retour aux voitures après un super week-end avec des images magnifiques plein la tête, le cœur rempli de joie par ces moments partagés, impatients de repartir en sortie CAF pour retrouver l'ambiance conviviale et surtout, l'ivresse des cimes …               

                                                                                               Un des participants conquis







CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE MONTBELIARD
2 RUE ETIENNE OEHMICHEN
25200  MONTBELIARD
Permanences :
Jeudi de 18h30 à 19h30
Activités du club
Agenda